#VEM9 : Apidae Tourisme fidèle au salon e-tourisme s’oriente vers un projet lié aux data

Publié le

Le salon VEM (Voyage en Multimédia), consacré au e-tourisme a eu lieu du 15 au 16 février, à St-Raphaël.

Pour la troisième année consécutive, le réseau Apidae Tourisme a répondu présent !
Avec des ateliers sur des thèmes variés (« L’intelligence artificielle, j’en fais quoi ? », «Réussir sa transformation digitale ou mourir »...) – tous les supports de présentation sont en ligne -  une conférence grand témoin avec Serge Trigano que vous pouvez revoir sur Facebook et bien sûr de nombreux exposants, tout était réuni pour que cette édition soit une réussite !

 

Au coeur de l’écosystème

Les animateurs de Provence-Alpes Côte d’Azur, d’Auvergne-Rhône-Alpes et du Tarn se sont mobilisés pour accueillir le public venu en nombre sur le stand Apidae :

  • des prestataires touristiques qui ne connaissaient pas Apidae,
  • des acteurs institutionnels qui avaient déjà entendu parler du réseau et voulaient en savoir plus,
  • des prestataires techniques qui ont l’habitude de travailler avec les données Apidae,
  • et des start-up qui veulent développer leurs innovations avec le réseau…

Les échanges riches ont été riches et laissent présager de belles collaborations futures !

Côté exposants, de nombreux prestataires, partenaires du réseau, étaient également présents.
Vous les retrouverez dans le guide spécialement édité pour le salon VEM, en partenariat avec  l'équipe de FO Design sur la base de leur solution Ed'it Select.
Pour chaque prestataire, une fiche complète a été rédigée, avec la mise en avant d’un projet phare, illustrant très concrètement les différentes utilisations possibles des données Apidae. Retrouvez tous les exemples dans le guide !

 

La culture data en marche

Au niveau du réseau Apidae, compte tenu de la réflexion en cours pour proposer aux membres des moyens de contextualiser plus facilement leurs données touristiques, nous sommes très sensibilisés à la culture data et au monde de la donnée en général.  Nous répondons présent chaque année pour VEM et nous voyons l’évolution des contenus et des sujets qui préoccupent les territoires.

Depuis deux ans, la Data est au cœur des conversations. Mais, si en 2017 ce sujet était un sujet de prospective abordé pratiquement uniquement à la tribune des ateliers et avec quelques Start Up , il est intéressant de noter que, cette année, le sujet était beaucoup plus présent dans les allées du salon, avec des prestataires techniques et des exposants qui proposent des offres de services à portée de main (et de bourse) des Offices de Tourisme et territoires.

Parions que pour VEM10, il y aura de belles expériences concrètes et innovantes issues des territoires avec des propositions d’usages variés et « malins » portés par une grande diversité de destinations !

 

Atelier" Datamining : explorer ses données"

Cet atelier a été l'occasion de présenter trois témoignages et une vision partagée des enjeux autour de la question du croisement de la donnée.

Paul Arsenault (réseau de veille en tourisme ESG UQAM) a parlé des approches canadiennes. Un témoignage décoiffant sur les réflexions en cours depuis déjà plusieurs années chez nos cousins d'outre atlantique.
Le principal enseignement  est que malgré les (très) gros moyens mis en oeuvre, la base de tout reste :

  • d'avoir d'une part des données accessibles et fiables (c'est à dire structurées, industrialisées, informatisées ...),
  • et des usages concrets à construire (quel service et pour qui ...) 

François Veauléger (office de tourisme de Montgenèvre dans les Hautes-Alpes), lui nous a parlé de son expérience en cours pour construire une Plateforme de Data Management (DMP) en station de ski. Il s'agit de regrouper, et ensuite de croiser, des sources de données multiples (CRM, données touristiques, transports, comportements clients ...)  pour observer son territoire et fournir de nouveaux services à ses clients en séjour. Là encore, on en retire que la complexité est au RDV pour les raisons évoquées si dessus. Pour l'instant, mieux vaut avoir quelques moyens (Montgenèvre a internalisé la fonction de data scientis) et un bon prestataire technique pour s'attaquer au sujet.

Karine Feige (Directrice du réseau Apidae Tourisme) a présenté la démarche en cours dans le réseau Apidae, nom de code : "projet Apidae Data ou Apidae Connect . Sachez que face aux constats évoqués ci-dessus, le réseau étudie en ce moment la possibilité de mutualiser pour tous les membres, les méthodes, outils et compétences qui vont permettre à chacun d'enrichir et de croiser ses données touristiques avec d'autres sources (météo, transport, comportements clients, avis  ....) afin de mieux connaitre ses clientèles (services décisionnels) ou de mieux les servir (services expérientiels).

-> Les slides de cet atelier sont en ligne

 

Pour finir, veillez le Blog Apidae car nous allons vous en dire plus très rapidement et surtout vous interpeller pour vérifier que notre démarche répond à vos enjeux et s'inscrit bien dans vos stratégies... Deux solutions : Twitter ou Facebook !

Contact