Mono-saisie et multi-usages, un choix stratégique pour Haut-Rhône Tourisme

Publié le

Des premiers pas de Sitra à la naissance de la Scic Apidae Tourisme, l’environnement du tourisme institutionnel n’a cessé d’évoluer. Croissance du e-tourisme, progrès technologiques, réforme territoriale et restructurations ont bouleversé le paysage. Le témoignage de Christelle Perroux, adjointe au directeur au sein de Haut-Rhône Tourisme, démontre combien l’adhésion au réseau Apidae a facilité la capacité d’adaptation au changement.

 

En 2017, tout change !

Membre du réseau depuis 2004, l’ancien territoire du Pays de Seyssel a traversé les années en suivant les tendances, en capitalisant du mieux possible sur les ressources d’un outil partagé.

En 2017, les événements s’accélèrent. La réorganisation induite par la Loi NOTRe va changer la donne ! C’est la naissance de Haut-Rhône Tourisme. Les compétences de ce nouvel EPIC portent alors sur les 26 communes de la CCUR Communauté de communes Usses et Rhône. Les rôles sont élargis, la structure a désormais en charge :

Donc un territoire plus grand et plus de missions. En bref, une toute petite équipe pour faire de grandes choses…

 

Un mot d’ordre : optimiser

Plus communiquer, mieux communiquer… Le nouveau contexte exige un gain impératif de temps et d’efficacité. Alors que depuis longtemps les utilisateurs maîtrisent la plateforme Apidae et gèrent dans la mesure des possibles les quelques 2000 fiches qui recensent l’offre touristique du territoire, un critère d’exigence vient modifier la gestion de l’information.

Il faut gagner en :

  • Qualité
  • Fiabilité
  • Réactivité

Pour Christelle Perroux, la question ne se pose pas. « Apidae est naturellement placé au centre de toutes les stratégies pour atteindre les objectifs de la réorganisation. Une seule saisie doit générer de multiples usages, c’est une nécessité ».

 

Une approche globale

Répondre aux attentes des internautes, mais aussi aux visiteurs sur place est une priorité. Supports de communication, outils de marketing ou de gestion sont aujourd’hui démultipliés et de nombreux dispositifs sont ainsi adossés à la plateforme Apidae. L’offre proposée au sein de la communauté des fournisseurs de services du réseau est de plus en plus étoffée et pertinente. « Nous avons besoin d’outils performants alors nous choisissons nos prestataires parmi cette sélection, pour leurs compétences « Apidae ». C’est important que toutes les briques ajoutées dialoguent avec la plateforme centrale pour gagner en agilité » précise Christelle.

L’écosystème digital de Haut-Rhône Tourisme repose sur cette gestion globale de la donnée. Les projets numériques engagés en collaboration avec des prestataires spécialisés sont au service des différents secteurs d’activité de la structure :

  • Alimentation du nouveau site internet de la destination (Altimax)
  • Alimentation des mini sites dédiés : Domaine nordique et Bateau de passagers (Altimax)
  • Affichage des disponibilités des hébergements sur les écrans (Nü Signage)
  • Editions automatisées (Fo-Design)
  • GRC (Ingénie)
  • Gestions de la taxe de séjour (Aloa)

 

Compétences, performances et ressources

Le succès de cette organisation repose sur la multidiffusion et une actualisation permanente de la donnée. Pour répondre à ces priorités Haut-Rhône Tourisme s’appuie sur 3 points essentiels :

  • Une équipe opérationnelle.
    Restreinte mais efficace, l’équipe de l’Office de tourisme compte 5 utilisateurs permanents partageant tous le même niveau de compétences sur Apidae.
  • Une mise à jour en continu.
    Il n’y a pas de secret selon Christelle, la solution est de donner la main aux socio-professionnels. Donc fini les formulaires, Haut-Rhône Tourisme a choisi la saisie via l’extranet et engage les moyens humains nécessaires pour l’accompagnement des partenaires.
  • Un soutien permanent du réseau.
    La base de connaissances avec le nombre important de tutoriels en ligne à disposition de tous les membres est une aide très précieuse, elle permet d’acquérir de nouvelles compétences pour suivre les évolutions de la plateforme. « Et puis nous avons un bon animateur et la hotline est au top ! » ajoute Christelle  

 

La vie multiple d’une donnée Apidae…

L’objectif est de renseigner minutieusement en amont tous les champs d’une fiche objet en tenant compte des exploitations potentielles. « Ainsi, la saisie se fait une seule fois, on anticipe au vu des différents supports de diffusion » confirme Christelle. Par exemple le descriptif détaillé d’un hôtel doit être soigné pour renforcer l’accroche des pages dédiées sur la rubrique hébergement du site www.hautrhone-tourisme.fr, toutes les prestations et les services sont renseignés pour figurer sur le guide hébergement alors que les éléments concernant les périodes d’ouverture sont exigés pour la gestion de la taxe de séjour notamment.

Centraliser ainsi la saisie et l’actualisation de la donnée permet à l’office de tourisme du Haut-Rhône de tendre vers des données plus qualifiées, une information plus fiable, une communication plus efficace et percutante.

Auteur de l’article