Dans la roue des clubs d’utilisateurs, un récit qui vaut le détour !

Publié le

Cet article a été écrit avant la mise en place des mesures restrictives du Gouvernement liée au Covid-19 / Coronavirus. Il n'en reste pas moins le reflet de la réalité et la diversité des clubs utilisateurs !
Bonne lecture...

 

Avec l’arrivée des beaux jours, viennent les clubs des utilisateurs Apidae et une envie soudaine pour nous d’enfourcher nos vélos pour partir à la découverte de ces moments conviviaux. 

Nath ? Les beaux jours reviennent, on va faire un tour de vélo ?”. Et voilà comment, par une belle journée ensoleillée, nous avons décidé de faire un mini tour de France des clubs d’utilisateurs Apidae. Un métier, une passion ! Nous voilà donc parties à bicyclette à la rencontre de vos animateurs, chefs d’orchestres de ces clubs d’utilisateurs. Une gourde dans le sac à dos (et pas sur la selle !), nous sommes parées pour parler rencontres Apidae de Moulins à Marseille. 

 

Allier, échanges au fil de l’eau

C’est un peu essoufflées que nous nous arrêtons à Moulins, première étape de ce périple quelque peu ambitieux, si j’en crois nos mines rougies par l’effort.

Alors Pierre, de quoi on va parler dans ton club ?

En général Apidae n'est pas le seul sujet, c'est plutôt une réunion entre les Offices de Tourisme et le CDT où de multiples sujets sont abordés comme la réservation, l'observatoire, la communication. Pour le prochain club, concernant Apidae, nous parlerons des mises à jour 2020 des fiches, de saisie, de la SCIC Apidae, de passerelles Gîtes de France, de périodes tarifaires périmées ou encore du déploiement des widgets dans le département.

Pourquoi on a aimé l’Allier ? Parce qu’avant d’aimer pédaler, notre passion c’est manger ! C’est donc alourdies d’une délicieuse part de pâté aux pommes de terre que nous sommes reparties sur la route à la rencontre de l’animateur du département voisin.

 

Puy-de-Dôme, rencontres au sommet

Hé ! Ça y est, on voit le Puy de Dôme !”. A l’approche de Clermont-Ferrand, le volcan nous apparaît tel un phare dans la nuit. Quelques montées et quelques litres de sueur plus tard, nous voilà prêtes à recueillir le témoignage de Ludovic.

 “Chez nous, le club des utilisateurs dure toute une journée, c’est un moment qui permet aux Offices de Tourisme d’échanger entre eux sur Apidae mais aussi sur les outils numériques plus en général. Pour le prochain, concernant Apidae, on prévoit de parler de la SCIC, des aspects, des trucs et astuces dans la plateforme, de la saisie en général et de l’extranet”.

Encore un programme prometteur ! Mais vous vous doutez bien que nous ne sommes pas repartis de Clermont sans satisfaire nos appétits, au menu : Gaperon, Saint-Nectaire, fourme d’Ambert, un potage pour déculpabiliser, “on fait chabrot” et on repart !

 

Ardèche, à l’ombre des châtaigniers

Les paysages se suivent mais ne se ressemblent pas. Une promesse tenue : en Ardèche, nous voilà émerveillées ! Tant de beauté nous fait presque oublier nos courbatures… Et hop, un arrêt à Privas pour se reposer et parler club avec Nadine.

Chez nous, on va travailler dur : au programme, recherche avancée, exports Excel, Apidae Event et les widgets !

Échanges très pratiques à venir donc !

Evidemment, vous n’êtes pas sans savoir qu’en Ardèche, on se régale avec une cousina, une bombine et des caillettes. Autant de découvertes pour nous régaler !

 

Drôme, entre partage et parfum de lavande

Les kilomètres défilent et la Drôme nous dévoile ses paysages magiques. Il fait déjà un peu plus chaud et nos vélos, visiblement pas adaptés à ce type de périples, montrent quelques signes de faiblesse. Mais pas de quoi nous décourager, la perspective de parfaire notre connaissance du réseau (et nos bikini bodies) tout comme papoter avec Claire nous met en joie !

Dans la Drôme, nous allons aborder pas mal de sujets : les travaux en cours avec le Conseil départemental ou encore la Chambre d’Agriculture, la mise en place de questionnaires de mise à jour, les nouveautés et astuces de la plateforme et la SCIC Apidae”.

Une discussion entre filles autour d’un plat de succulentes ravioles nous mènent à un constat :  la SCIC Apidae a le vent en poupe ! 

 

Bouches-du-Rhône, un club à l’accent qui chante 

Hé Nath ! On a de la chance que le département des Bouches-du-Rhône fasse partie du réseau, quel temps magnifique !”. Nous voilà donc arrivées dans le département à l’accent qui chante, curieuses de savoir ce que vont nous dire Axel et Cédric sur leurs clubs d’utilisateurs.

Nous, notre sujet du moment c’est la migration de notre ancien outil vers Apidae. Mais on parle aussi nouveautés, qualité de l’information, diffusion à l’échelon départemental, on s’exerce sur certaines fonctionnalités et surtout on échange ! Car chez nous, nos clubs remportent un franc succès et sont placés sous le signe de la bonne ambiance !

Et bien, quelle journée riche !” Et c’est devant un plat de bouillabaisse à se damner que nous faisons plus ample connaissance avec nos homologues marseillais.

 

Var, Apidae au chant des cigales

Nath, cette fois je crois qu’on arrive au bout !”. Fière comme jamais, nous voilà triomphantes au passage de la frontière varoise. On va pas vous mentir, on est à deux doigts de danser la Macarena. Mais, une dernière animatrice nous attend. 

Valérie, sors le rosé et la ratatouille, mais avant, dis-nous de quoi on parle dans ton club !

Au menu dans le Var : qualité de saisie des fiches, filières partagées, actualité du réseau de l'ADT, actualité des OT et partage d’expérience, partage sur les usages et intervention de prestataires techniques pour présenter leur solution

 

Épilogue !

Six départements, deux bicyclettes clairement pas prêtes pour ça, deux nanas heureuses de papoter avec six animateurs passionnés, le voyage fut riche ! Les clubs d’utilisateurs ne se ressemblent pas tous mais les maîtres mots restent les mêmes :

… Et une promesse, remonter en selle pour rencontrer les  autres animateurs du réseau. Une chose est sûre, Apidae n’a pas fini de nous étonner et nous n’avons pas fini de pédaler !

 

Auteur de l’article