Coopération data : la collectivité et l’Office de Tourisme de Grand Chambéry s’allient pour faire la promotion de la mobilité douce pour tous

Publié le

Dans le cadre de la période Covid et pour continuer à surfer sur les bonnes habitudes prises pendant le confinement, Grand Chambéry Alpes Tourisme propose désormais sur son site une sélection de lieux accessibles facilement par des modes de déplacement doux : vélo, transports en commun, et à pied.

Cette sélection comprend aussi les dispositions mises en place sur chacun de ces lieux pour assurer la sécurité et le bien être de ses visiteurs, et les terrasses pour l’été.

Elle s’adresse à tous : habitants, touristes, visiteurs ou simple curieux. 

Le résultat est une carte interactive, qui regroupe à la fois des lieux touristiques issus d’Apidae, mais aussi les pistes cyclables, l’emplacement des arceaux pour garer son vélo, et les arrêts de bus, issus du portail open data du Grand Chambéry, propulsé par Opendatasoft.

 

Ce projet test est né d’une volonté de collaboration entre la collectivité de Grand Chambéry, l’Office de Tourisme, Apidae et Opendatasoft. Il représente un bon cas d’école pour démontrer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir à disposition de grands volumes de données et des bases centralisées pour commencer à créer et offrir de nouveaux services.

En effet, il faut d’abord imaginer le service avec son bénéfice. Ensuite, la mise en œuvre est simple lorsque nous avons des données de qualité, des outils adaptés et des personnes motivées !

Pour Bruno Jacquier, chargé de projets e-tourisme à Grand Chambéry Alpes Tourisme, “ L'intérêt majeur de l'expérimentation est de combiner des informations venant d'Apidae avec des éléments qu'on ne pourra pas y trouver, comme les arceaux à vélo, les arrêts de bus... La thématique des déplacements doux s'est imposée d'elle-même car elle correspond à la fois à une nécessité dans le monde actuel, à une thématique portée par l'agglomération et à l'idée du tourisme à taille humaine que nous voulons développer sur le territoire du Grand Chambéry.” 

Cet enthousiasme est partagé par Lise Paulus-Levet,  chef de projet Open Data pour Grand Chambéry. “Au delà de l'ouverture des données, l'objectif est qu'elles soient réutilisées par des acteurs. Ce projet en est un bon exemple. Le mode expérimental proposé m’a séduit. Nous avons travaillé avant tout une approche utilisateur, avec une double vision apportée par les acteurs du projet usager / touriste, autour de scenarii. Le mode de projet agile nous a fait changer de pratique. Il a permis d’accepter que l’outil ne soit pas parfait et qu’il faudra ultérieurement le compléter par d’autres données, en fonction des avis utilisateurs recueillis mais aussi d’autres types de données qui seront mises à disposition.”

Un conseil aux membres et collectivités ?

N’hésitez pas à partager vos données : tourisme, transport, autres, en partant d’un besoin d’usage.

 Comme l’indique Frédéric Gauzy, Senior Sales Executive chez Opendatasoft, “La circulation efficace de la donnée doit être au coeur des stratégies de résilience territoriale. C’est ce qui permet à la fois aux habitants de mieux vivre leurs territoires, et aux décideurs de mieux les développer.” 

 

Crédit Photo : ART PRISM - Grand Chambéry Alpes Tourisme

Contacts

Auteur de l’article